Une semaine, un motard, Vincent aka Le Motarologue

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau "Une semaine, un motard".

Aujourd'hui c'est Vincent, aka Le Motarologue, aka Le Stunter malgré lui, aka le feministe, qui se présente à vous.

Je vous laisse découvrir ce jeune blogger. Allez zou !


Tu nous fais voir ta tronche, avec ou sans casque ?

Rapidement, tu fais quoi dans la vie ?

J’ai un petit blog moto. Depuis 1 an et demi je raconte mes voyages, mes petites balades et quelques tests. Si t’es curieux, ça se passe par là : lemotarologue.fr

Tu roules sur quoi et pourquoi ?

Suzuki DL 1000 V-Strom. J’ai choisi une bécane immonde pour être sûr d’être plus beau-gosse qu’elle. Elle est bourrée de défauts mais je m’y suis attaché à force. Je suis devenu raide-dingue de ce moteur… cette moto a un couple de camion et en montagne c’est un vrai régal.

Depuis quand fais-tu de la bécane ?

J’ai commencé à 14 ans sur les routes de Gironde et j’ai fait une grosse pause après un accident qui m’a fait un peu mal… J’ai repris en 2011 avec le permis A, à Paris.

Quelle a été ta première moto ?

Les motobylettes ça compte hein? J’ai commencé sur un Derby Senda SM, avec pot Bidalot indispensable pour se la péter à la sortie du collège. J’atteignais la vitesse hallucinante de 110km/h en descente avec le vent dans le dos.

Ma première vraie moto après le permis était un FZS600. Une moto increvable, assassinée par une portière de voiture ouverte à l’aveugle. J’ai la vidéo si tu veux : https://www.youtube.com/watch?v=4Xvc2PNZhP0

Comment es-tu arrivé sur Nousmotards.com ?

Romaric et Rémy ont kidnappé mon chat. J’ai dû m’inscrire pour le récupérer vivant.

Qu'est-ce qu'il te plait le plus à moto ?

J’adore rouler avec la visière ouverte pour pouvoir sentir les odeurs. A la montagne, en forêt, en bord de mer… c’est magique.

Une anecdote marrante au guidon ?

Le seul et unique wheeling que j’ai fait de ma vie c’était… le jour du permis. Au plateau, lors de l’épreuve du parcours rapide, je fais un premier passage digne d’une grand mère shootée au xanax. Je précise que j’ai passé le permis en 2011 et qu’à l’époque il y avait encore un temps minimum et maximum à respecter.

La piste était mouillée, j’étais frigorifié et j’étais pas dedans. Mon moniteur m’insulte depuis l’autre bout de la piste parce qu’il comprend pas ce qui se passe… Je ne sais pas ce qu’il me dit à ce moment-là, mais je me souviens que c’est très vexant. Résultat, second passage je me dis que je vais lui montrer à celui-là !

Je démarre en trombe, wheeling (involontaire) sur 15m, je slalomme comme un ouf sans faire tomber un plot, je fais l’évitement et je freine tellement fort que l’ABS se déclenche mais je finis dans les plots. Je suis tout fier parce que là je sais que je me suis pas traîné et que ça l’a fait grave.

L’examinateur est sur le cul, il me dit que le wheeling n’est bizarrement pas un cas d’élimination. Mais par contre j’ai pété le chrono. 2 secondes trop rapides… Mon moniteur m’a mis une énorme claque sur le casque et j’ai eu droit à la plus belle séance d’engueulade de toute ma vie !

Plutôt GP, stunt ou voyage ?

La moto est un fabuleux outils pour voyager, c’est vraiment ce que je préfère.

J’y connais absolument rien au GP et même si j’aime beaucoup regarder le stunt, je me lasse assez vite. Il y a quelques mois j’ai découvert le supercross et j’ai adoré, c’est vraiment un spectacle terrible à regarder.

Si tu pouvais changer un truc à l'univers motard, ce serait quoi ?

Les pin-ups en string sur les photos de moto. Ca m’insupporte, c’est extrêmement beauf. Les filles sont des motard(e)s comme les autres. Elles s’équipent, elle roulent et j’en connais même qui sont capables de mettre à l’amende la plupart des mecs.


Et voilà, encore de belles histoires partagées ! On espère que le concept vous plait toujours autant et on espère avoir encore plus de réponses à notre questionnaire "Une semaine, un motard".

On se dit à dans une semaine.

Prenez soin de vous et Ridesafe.

comments powered by Disqus