Le permis en poche ? Et après ?

Salut les nouveaux de la moto !!!

Vous venez d'avoir votre permis, peut-être même grâce à mes conseils, et vous vous êtes acheté une moto qui roule en vous aidant de mon article à ce sujet.

Il est l'heure d'apprendre un peu à conduire. Et oui ! Car même si la moto école vous apprend à utiliser une moto, elle ne vous prépare pas vraiment à ce qui vous attend réellement, de la conduite dans des conditions horribles à l'arsouille peu avouable.

Il existe deux cas de figures de nouveaux permis A ou A2, soit vous n'avez jamais fait de deux roues et c'est tant mieux, soit vous avez roulé en 50cc/125cc et vous vous prenez déjà pour un pilote mais c'est loin d'être le cas. Je sais de quoi je parle, j'ai roulé en 50cc pendant huit ans, de la 103 au scooter, en passant par le méca-boîte qui n'est pas vraiment d'origine, si vous voyez ce que je veux dire. Et je peux vous assurer une chose, en un peu plus d'an de permis, j'ai bien vu à quel point j'étais une quiche au guidon à mes débuts. Et il me reste encore des tonnes de choses à apprendre.

Je vous propose de parler de tout ce qui vous attend en décomposant un peu le sujet.

Avant même de rouler

La première chose qui est vraiment importante, c'est l'équipement. On ne le dira jamais assez et c'est ça qui évitera que des chirurgiens jouent au puzzle avec vos os si vous sortez vivant d'un accident.

Les psychotropes c'est mal ! C'est peu avouable mais il m'est arrivé, il y a des années de ça, de rouler bourré sur un 50cc, et même si au premier abord c'est rigolo, on se sent comme sur le nuage de San Goku. Avec du recul c'est plus que dangereux. Surtout que là on est pas sur un scoobite qui plafonne à 45km/h mais sur un monstre qui nous envoie dans un platane à 130 en deux secondes. Et puis en tant que jeune permis, ça risque de vous coûter votre papier rose, voir pire...

Sur la route du boulot

Je serais tenté de vous dire que c'est la partie la plus dangereuse de tous les trajets que vous allez faire. Tout d'abord parce que vous serez confrontés aux autres usagers de la route et on sait tous que la moto n'est pas le véhicule le plus visible. Pour le coup, vous n'êtes plus dans un convoi de moto école avec des copains et une voiture qui ferme la marche.

Ensuite parce que le trajet maison/boulot, boulot/maison est globalement toujours le même. On le connaît par cœur et on a tendance à être moins attentif. Sauf qu'à moto la faute d'inattention peut être fatale.

Si vous roulez en ville, et que les autres sont des gros nazes à vos yeux, cliquez ici pour quelques conseils de conduite zen.

En balade, seul ou avec des potes

Bon là on aborde le sujet qui attend la majorité des motards, car avouons le, si on a passé le permis moto c'est pas juste pour gagner du temps en allant au boulot. On roulerait en 125cc pour ça.

Cependant, votre moto école ne vous a pas préparé pour cette expérience des plus grisante qu'est l'arsouille. Mais alors pas du tout. Et ça vaut aussi/surtout pour les gens qui roulaient sur un deux-roues avant le gros cube.

Tout d'abord, que vous rouliez seul ou non, commencez par faire chauffer vos pneus, ça vous évitera la surprise à la première prise d'angle. Une fois les pneus bien chauds vous allez pouvoir vous faire plaisir mais attention à ne pas rouler au dessus de vos capacités. Surtout si vous roulez avec des potes, jouer à "Qui a la plus grosse" c'est rigolo sauf si on fini dans le fossé. N'oubliez pas qu'en moto, il faut savoir rester humble. Et si les-dits potes ont le permis depuis plus longtemps que vous, ça ne sert à rien de vouloir les suivre, ils ont plus d'expérience et surtout ils connaissent mieux leurs motos, donc les limites qu'ils peuvent atteindre.

Prenez votre temps, travaillez vos trajectoires et votre regard, la vitesse viendra toute seule après.

Autre détail que j'aimerais aborder, respectez les limitations de vitesses quand vous traversez des zones urbaines. Je sais bien qu'on est dans l'ambiance arsouille et qu'on s'amuse comme des petits fous mais traverser un village à 80km/h c'est naze... C'est en premier lieu dangereux pour vous ou les autres mais en plus ça nuit à l'image des motards.

Respecter les autres motards c'est bien, respecter les autres-tout-court c'est mieux.

Quand tu roules sous la pluie, voir la neige

Si vous avez été un tant soit peu attentif à vos fiches lors du permis, vous vous souviendrez que sur chaussée mouillée la distance de freinage est allongée et que l'adhérence est amoindrie. Jusque là rien de surprenant et il suffit d'adapter sa conduite à ces circonstances.

Par contre ce qu'on ne vous dit pas c'est l'impact psychologique que cette météo a sur les autres usagers.

Du fait que la mauvaise météo change le comportement des véhicules de façon drastique, une majorité des usagers "panique" et ça devient la foire aux comportements illogiques. Pour en citer quelques unes, modification d'allure non justifiée, freinage non justifié, allure bien en dessous de la limitation de vitesse et réduction de l'attention environnante (on a peur, on se concentre sur ce qui arrive en face donc moins d'attention sur le reste).

Il vous faudra donc être encore plus attentif aux autres lors de mauvaises conditions climatiques. D'autant plus que votre visibilité sera réduite.

Sur ce, faites attention sur la route mais surtout amusez vous car après tout la moto ça sert aussi à ça !

comments powered by Disqus